Perception sociale

Начать. Это бесплатно
или регистрация c помощью Вашего email-адреса
Perception sociale создатель Mind Map: Perception sociale

1. L'attribution des causes

1.1. À partir d'un seul comportement

1.1.1. Inférence correspondante

1.1.2. Comportement défiant les attentes sociales = attribution à des causes internes

1.2. À partir de plusieurs comportements

1.2.1. Théorie de la covariation

1.2.1.1. 3 critères: - consensus - caractère distinctif -constance

1.3. 2 choix pour l'agissement:

1.3.1. Individu: cause interne

1.3.2. Situation: cause externe

1.4. Les biais d'attribution

1.4.1. de l'acteur (biais de complaisance)

1.4.1.1. Échec

1.4.1.2. Succès

1.4.2. de l'observateur (erreur fondamentale d'attribution). Dépend de la culture (norme d'internalité)

1.4.2.1. Succès

1.4.2.2. Échec

1.4.3. Groupe

1.4.3.1. Effet de la saillance perceptive: attribution d'influence plus importante aux personnes perceptiblement en évidence

1.4.3.2. favoritisme pro-endogroupe

1.4.3.3. biais linguistique intergroupe

1.4.3.4. "Brebis galeuse"

1.5. Le modèle tridimensionnel de Weiner: 3 dimensions expliquent les causes des comportements

1.5.1. internes/externes

1.5.2. Contrôlable/non contrôlable

1.5.3. Stable/instable

1.6. Efficacité/rationnalité

1.6.1. l'efficacité privilégiée:

1.6.1.1. préférence des attributions internes.

1.6.1.2. Permet d'asseoir nos relations avec autrui.

1.6.1.3. relève de la désirabilité sociale

2. Intégration de l'information et l'exactitude de l'impression

2.1. formation d'impression

2.1.1. automatique

2.1.1.1. Processus inconscient et échappant à notre contôle

2.1.1.2. Permet de traiter beaucoup d'information en peu de temps

2.1.2. réfléchi

2.1.2.1. Démarche plus rationnelle, formelle et contrôlée

2.1.2.2. surtout pour prendre des décisions dont les conséquences sont cruciales

2.2. schémas

2.2.1. Ce sont de structures cognitives: permet d’organiser l’info complexe se rapportant aux personnes/situations

2.2.1.1. elles orientent: – la perception de l’environnement; – l’organisation des informations dans la mémoire; – les inférences

2.2.2. idées reçues, catégorisation

2.2.3. scénarios acquis en fct des normes culturelles.

2.2.4. scénarios élaborés en fct de nos expériences et attentes personnelles

2.2.5. aide à définir, à transformer et à interpréter les infos

2.2.6. permet de traiter l’information non verbale

2.3. théorie implicites de la personnalité

2.3.1. utilisé pour inférer des traits de personnalité (àpd d'un seul trait perçu, s’ajoutent des traits apparentés )

2.3.2. transformation ou ignorance des nouvelles infos si non concordances avec ≠ schémas

2.3.3. si schéma ne permet pas d’expliquer des comportements peut être transformé/remplacé/abandonné

2.4. Règles heuristiques

2.4.1. Disponibilité

2.4.1.1. juger la fréquence ou la probabilité d'un événement à partir de la facilité à se remémorer des ex apparentés

2.4.1.2. Les souvenirs puissants, frappants mais rares ont plus de chances d'être rappelé

2.4.2. Représentativité

2.4.2.1. Estimer la probabilité d'appartenance d'un objet à une classe

2.4.2.2. En fonction des similitudes perçues dans l'apparence immédiate d'un individu et d'une catégorie sociale

2.4.3. simulation

2.4.3.1. Juger ce qui va se produire à partir de l'aisance de la formulation d'une issue pour un scénario

2.4.3.2. Juger les attentes, attributions causales, impressions, expériences émotionnelles

2.4.3.3. Simulation d'événements non produits mais qui auraient pu

2.4.4. ancrage et ajustement

2.4.4.1. Estimer une grandeur

2.4.4.2. Estimer la position d'un objet sur une dimension

2.4.4.3. Ajuster la grandeur

2.4.5. limites

2.4.5.1. Les problèmes dues à la situation: Répondre à un problème posé par autrui et le satisfaire

2.4.5.2. Problèmes posés sont éloignés du quotidien des individus

2.5. biais

2.5.1. postivité

2.5.1.1. s'exprimer positivement vis-à-vis d'individus

2.5.2. négligence de la ligne de base

2.5.2.1. Sous utiliser infos stats lors de jugement

2.5.3. les corrélations illusoires

2.5.3.1. Percevoir une corrélation entre 2 variables alors qu'il n'y en a pas

2.5.4. la persistance des croyances

2.5.4.1. Pas tenir compte des infos qui contredisent nos croyances

2.5.5. le raisonnement contrefactuel

2.5.5.1. Reconstruire, réaliser pour imaginer des conséquences différentes. Peut-être positif ou négatif

2.5.6. la combinaison inexacte des probabilités

2.5.6.1. Scénario se prodruisera d'après notre conviction de sa probabilité

2.6. interaction entre les traits

2.6.1. effet de centralié

2.6.1.1. Les traits importants généralisent les autres traits de la personne

2.6.2. effet de primauté

2.6.2.1. Les 1ères informations reçues influencent l'impression

2.6.3. modèle de la moyenne

2.6.3.1. Somme des évaluation de chaque trait en fonction de son importance, divisé par les traits retenus

3. Les croyances

3.1. relatives à des objets psychologiques

3.1.1. chose, situation, personne

3.1.2. concret/abstrait, réel/imaginaire

3.2. acquisition par:

3.2.1. expérience personnelle

3.2.2. info donnée par autrui

3.2.3. inférence

3.3. fonctionnement par schémas

3.3.1. centrales

3.3.1.1. influence sur représentation/formation du/des monde/croyances

3.3.1.2. Nouvelles infos intégrées

3.3.1.2.1. accumulation

3.3.1.2.2. combler par inférence

3.4. décrire et juger

3.4.1. croyances neutres: description

3.4.2. croyances évaluatives: jugement

4. Perception d'autrui

4.1. Quand tu deviens ce que tu manges

4.1.1. Principe de contagion

4.2. Tu es ce que tu manges

4.2.1. Moralisation

4.3. 2 processus cognitifs

4.3.1. formation de l'impression

4.3.1.1. comportement

4.3.1.2. situation

4.3.1.3. apparence physique

5. par le comportement et les traits, on se fait une impression générale