登録は簡単!. 無料です
または 登録 あなたのEメールアドレスで登録
LA MORT により Mind Map: LA MORT

1. "Verse-nous ton poison pour qu'il nous réconforte ! Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau"

2. Le temps météorologique et le temps qui passe

2.1. "L'ennemi"

2.1.1. Evocation d'une jeunesse démoralisante, remplie de tourments, alternant espoir (Idéal) et désespoir (Spleen)

2.1.1.1. "Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage"

2.1.1.2. "ténébreux orages" ; "brillants soleiles"

2.1.2. Personnification du temps qui est ravageur pour le poète

2.1.2.1. "Le Temps mange la vie"

2.1.2.2. "ronge le cœur"

2.1.2.3. Evocation d'une jeunesse démoralisante, remplie de tourments, alternant espoir (Idéal) et désespoir (Spleen)

2.2. L'horloge

2.2.1. Personnification cruel du temps et synonyme de la mort, omniprésent (dans toutes les strophes) qui joue avec la vie jusqu'à un moment où elle prendra la vie

2.2.1.1. "Souviens-toi que le Temps est un joueur avide"

2.2.1.2. "Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues"

2.2.1.3. "Tantôt sonnera l'heure[...] Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! »"

3. La mort du poète

3.1. "Chant d'automne"

3.1.1. Evocation du temps météorologique et du temps qui passe qui atteint sa limite et évocation de sa propre mort indirectement

3.1.1.1. "Bientôt, nous plongerons dans les froides ténèbres"

3.1.2. L'approche de l'hiver est synonyme de la mort

3.1.3. Champ lexical de la mort dans ce poème qui suit un ordre chronologique :

3.1.3.1. "ténèbres", "adieu", "funèbres", "le bois retentissant" (le cercueil)

3.2. "Le mort joyeux"

3.2.1. Refus de tout rituel (funérailles, cercueil), et souhaite une mort ignoré de tous

3.2.1.1. "Je hais les testaments et je hais les tombeaux" ; "Je veux creuser moi-même une fosse profonde"

3.2.2. Champ lexical d'une mort violente et du dégoût

3.2.2.1. "À saigner", "carcasse immonde", "pourriture", "vieux corps"; "vieux os", "torture"

3.2.3. La mort est une délivrance et non un malheur pour le poète

3.2.3.1. « mort libre et joyeux »

4. La mort des plus démunis, représentant une liberté, un idéal, il y a une vision positive de la mort

4.1. "La mort des amants"

4.1.1. "Mystique" apaise le noir traditionnel de la mort, remplacé par "rose" et "bleu"

4.1.2. Paradoxe de la mort, désigné comme un retour à la vie, meilleure que celle antérieure

4.1.2.1. "plus tard", "Viendra ranimer", "fidèle et joyeux"

4.2. "La mort des pauvres"

4.2.1. La mort ferait vivre. qui habituellement prends la vie, donnant un caractère positif et opposé.

4.2.1.1. "la mort qui console […] et qui fait vivre"

4.2.2. La mort est une porte ultime vers l'au-delà, ouverture à un monde meilleur

4.2.2.1. "C’est le portique ouvert sur les Cieux inconnus"

5. Un voyage vers le suprême

5.1. "Le voyage"

5.1.1. Désir immense de mourir, la mort est une délivrance, un échappatoire face au temps et à l'ennui

5.1.1.1. Allégorie de la mort : "O Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre ! Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !"

5.1.1.2. Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?

5.1.2. La mort est un voyage vers l'inconnu et le nouveau

5.1.2.1. Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?

6. L'art à travers la mort

6.1. "Le balcon"

6.1.1. Sens figuré du titre; synonyme de l'au-delà car il s'agit d'un lieu aérien, "inaccessible" directement

6.1.2. Evocation d'un souvenir heureux avec une femme, qu'il souhaite revivre dans l'au-delà

6.1.2.1. "Mère des souvenirs"; "maîtresse"

6.1.2.2. "Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses, Et revis mon passé blotti dans tes genoux."

6.1.2.3. "Que ton sein m'était doux ! que ton coeur m'était bon !"

6.1.2.4. "Renaîtront-il[...]Comme montent au ciel"

6.1.3. Répétition du premier et dernier vers pour lui faire rappeler ce souvenir joeyxu

6.2. "Une charogne"

6.2.1. Donne vie à la charogne, un aspect mort notamment avec des verbes de mouvement

6.2.1.1. "bourdonnaient"; "sortaient"; "coulaient" "descendait"; "montait"; "s'élançait"; "vivait"

6.2.2. Magnifie la charogne, un aspect ignoble et répugnant

6.2.2.1. Oxymore "carcasse superbe", comparaison "comme une fleur s'épanouir"

6.2.3. Associe la femme à cette charogne

6.2.3.1. "Et pourtant vous serez semblable à cette ordure"

6.3. "Un fantôme"

6.3.1. La mort est comparé à la peinture

6.3.1.1. Evocation d'un monde du peintre morbide, isolé

6.3.1.1.1. "les caveaux"

6.3.1.1.2. "Je suis comme un peintre qu'un Dieu moqueur condamne à peindre"

6.3.1.1.3. "Où jamais n’entre un rayon rose et gai"

6.3.2. L'Art et la Vie sont tous deux victimes du même sort; le temps qui les dévore

6.3.2.1. "Et que le Temps, injurieux vieillard"

6.3.2.2. "Noir assassin de la Vie et de l’Art"

6.3.2.3. "meurt dans la solitude"