登録は簡単!. 無料です
または 登録 あなたのEメールアドレスで登録
article により Mind Map: article

1. CONTENU

1.1. ingredients papier ird

1.2. basé sur expérience acquise dans les ateliers.

1.3. ## TITRE

1.3.1. Tools and approaches to implement sustainability

1.3.2. state...

1.4. ## POURQUOI/OBJECTIF

1.4.1. Promouvoir interdisciplinarité/intersectorialité

1.4.2. problème de la PERCOLATION de l'interdisciplinarité

1.4.3. besoin de participants différents

1.4.4. choix de reflexion sur le thème ODD

1.4.5. rendre les gens plus participants, intelligence collective multi-acteurs.

1.4.6. choix de l'ouverture à l'extérieur de l'IRD

1.5. ## INFLUENCES MÉTHODOS

1.5.1. TOCs

1.5.2. DESIGN THINKING

1.5.3. GAMESTORMING

1.5.4. Education populaire

1.5.5. MÉTHODES AGILES

1.5.6. ...

1.5.7. théorie de la complexité

1.6. ## CARTO DES PRODUCTIONS

1.6.1. listes des productions et leur amélioration dans le temps.

1.7. ## ALTERNANCE PRÉSENCE-DISTANCE

1.7.1. 4 temps forts dans 3 lieux Nord et Sud

1.7.1.1. Montpellier

1.7.1.2. Rabbat

1.7.1.3. Montpellier

1.7.1.4. Abidjan

1.7.2. formulaire et mise à disposition de document sur le wiki

1.7.3. collecter en amont a distance, réinjecter dans l'événement présentiel, mise en ligne en direct pendant l’événement, puis continuer en aval à distance

1.7.3.1. avant

1.7.3.1.1. questions formulaire

1.7.3.1.2. presentation des participants + carto

1.7.3.1.3. mise à dispostion de documents

1.7.3.2. pendant

1.7.3.2.1. syntheses

1.7.3.2.2. photos

1.7.3.2.3. base de données

1.7.3.2.4. Posters

1.7.3.3. après

1.7.3.3.1. Articles poduits (Rabbat)

1.7.3.3.2. Articles de presse

1.7.3.3.3. documents / co-productions consolidés

1.7.3.3.4. méthodes d'animation utilisées

1.7.3.3.5. outils numeriques utilisés

1.7.4. conclusion d'une rencontre sert de base de travail pour rencontre suivant -> lien entre rencontres, la reflexion se poursuit sur plusieurs rencontres et avec différents publics, pistes traités lors d'une rencontre sont travaillées lors de rencontres suivantes

1.7.5. visuel avec sinusoide

1.7.5.1. montée à distance, temps fort en présence, descente distance en aval.

1.7.5.2. qu'est ce qui a été impulsé à quel moment ?

1.8. POINTS CRITIQUES

1.8.1. Pas assez d'animation sur inter-rencontres et suivis des actions impulsées

1.8.2. tellement rodées que ça donne un coté impressionant -> s'assurer que l'on donne des pistes concretes, rassurer pour montrer que les personnes peuvent aussi mettre en oeuvres de telles démarches.

1.9. ## INTERCULTURALITÉ

1.9.1. Le nord, les suds, chercheurs vs non chercheurs...

1.10. ## PROTOTYPAGE / AMÉLIORATION CONTINUE / FONCTIONNEMENT ITÉRATIF

1.10.1. "faire bien vs faire mieux", savoir se contenter de quelque chose inachevé, mais améliorer par cycle successifs. CYCLE D'ATELIERS

1.11. ## EXPÉRIMENTATION

1.11.1. prise de risques par organisateurs (chercheurs et formateurs), participants sortir zone de confort, temps investi, que tout ne soit pas figé, mais ajusté au dernier moment

1.11.2. casser les cadres, inverser les choses

1.11.2.1. faire d'abord travailler contributeurs par processus de co-construction

1.11.2.1.1. piloter/diriger vs laisser emerger

1.11.2.1.2. top-down vs bottom-up

1.11.2.2. que les intervenant experts soient venus réagir après les contributeurs pour valider les axes proposés par les contributeurs, pointer les manques, les etonnements, faire prendre du recul, de la hauteur.

1.11.2.3. que la direction n'ait pas une place privilégiée, mais

1.11.3. expérience vécue, pas juste théoriser

1.11.4. cadre sécurisé par organisateurs pour que les participants s'exposent/prennent des risques

1.11.4.1. rappeller pourquoi on fait cette expérience

1.11.4.2. permet d'oser

1.11.5. bilan à chaud, retour d'experience, aspect réflexif, se regarder faire

1.11.5.1. que le groupe prenne conscience des choses, qu'on se le dise collectivement

1.12. ## CONTINUITÉ

1.12.1. entre evenements

1.12.2. ALTERNANCE-PRESENCE DISTANCE

1.12.3. PLATEFORME COLLABORATIVE

1.12.4. stratégie de com pensé pour la continuité

1.12.5. stratégie d'animation pensée pour la continuité

1.12.6. dynamique synusoïdale

1.13. ## Stratégie d'ANIMATION

1.13.1. avant

1.13.1.1. clarification intention pour préparer les dispositifs d'animation

1.13.1.1.1. réévaluer si on est dans le clous

1.13.1.1.2. se poser régulierement la question de la clarté de l'objectif et si on est bien en train d'y répond

1.13.1.2. recherche différents profils représentatifs

1.13.1.3. appels tel + mails ciblés

1.13.1.4. mail + invitation

1.13.1.5. mise à disposition de documents

1.13.1.6. formulaire + questions

1.13.1.7. réponses visibles sur plateforme + envoyées qq jours avant rencontre

1.13.1.8. trombinoscope

1.13.2. pendant

1.13.2.1. On a mis le paquet sur le pendant, un peu leger sur les avant et après.

1.13.2.2. usage de formats variés selon les objectifs

1.13.2.3. adaptation de la trame en fonction de ce qui emerge

1.13.2.4. alternance grand groupe / petit groupe

1.13.2.5. dispositifs spécifiques pour

1.13.2.5.1. faire produire

1.13.2.5.2. garder des traces

1.13.2.6. rendre visibles

1.13.2.6.1. les techniques d'animation

1.13.2.6.2. objectifs auxquels ça répondaient (pourquoi le format)

1.13.2.6.3. comment le format répond à l'objectif

1.13.2.6.4. aspect méta

1.13.2.7. RÔLES DISTRIBUÉS

1.13.2.7.1. modeliser, changer de posture

1.13.2.7.2. responsabiliser les participants en les associant au processus.

1.13.2.7.3. demultiplier action des animateurs lors d'animation de grands groupe

1.13.2.8. surprendre

1.13.2.8.1. destabiliser /restabiliser

1.13.2.8.2. mettre participants en mouvement

1.13.2.8.3. importance LÉGITIMITÉ ANIMATEUR EXTERNE

1.13.2.9. ORIENTATION ACTION FORTE

1.13.2.9.1. mise en action et test

1.13.2.9.2. lancer une hypothèse et la tester dès que possible

1.13.2.9.3. chaque fois que c''était possible, mettre en oeuvre les actions en oeuvre à petite echelle (premier petit pas) pour pouvoir les tester rapidement et avoir des retour

1.13.2.10. "accueil par les pairs" des nouveaux par des participants "expérimentés" qui avaient vécu des séquence précédentes (devenaient alliés/complices)

1.13.2.11. "jardiner" le wiki

1.13.2.11.1. mettre en place l'infrastructure numérique au besoin sur le moment

1.13.2.11.2. réorganiser au fur et a mesure pour que ça reste intelligible / efficace

1.13.2.12. évaluation à chaud

1.13.2.12.1. avec participants

1.13.2.12.2. avec organisateurs

1.13.3. après

1.13.3.1. évaluation

1.13.3.1.1. avec organisateurs

1.13.3.1.2. ce qui a marché

1.13.3.1.3. ce qui est a améliorer

1.13.3.2. synthèse

1.13.3.2.1. posters

1.13.3.2.2. compte rendus

1.13.3.3. mettre à disposition

1.13.3.3.1. recettes

1.13.3.3.2. sources

1.13.3.3.3. outils outils

1.13.3.4. "jardiner" le wiki

1.13.3.5. envoi de documents consolidé aux participants de l'atelier

1.14. ## JEU

1.14.1. coté ludique ingrédient important, mais peut etre mal vu. culpabilisation vs confiance

1.14.2. s'assurer qu'il y ait du sens

1.14.3. gamestorming, jeu comme espace avec regles de fonctionnement communes et explicitées

1.15. ## GRILLE COMPÉTENCES COLLABORATIVES PIVOTS

1.15.1. projet est il co-créé, ? lacunes ? pistes d'amélioration ?

1.15.2. souci du commun

1.15.3. esprit collaboratif

1.15.3.1. a pririo positif

1.15.3.2. conscience de l'interdependance

1.15.3.3. fonctionner en mode de réciprocité

1.15.4. co-élaboration de la structure du projet

1.16. ## GRILLE THEORIES OF CHANGE

1.16.1. 7 principes, comment ils sont présent, incarnés, à améliorer

1.16.2. THEORIES OF CHANGE (fr)

1.16.2.1. THEORIES OF CHANGE

1.16.2.2. "TOC = gros retroplanning multitaches-multi-acteurs" Maxime T.

1.16.2.3. Les ToCs peuvent servir à générer parmi les acteurs impliqués une COMPRÉHENSION PARTAGÉE sur les VOIES/CHEMINS qui ont un impact sur le CHANGEMENT SYSTÉMIQUE.

1.16.2.4. Les ToCs comportent 7 composants importants:

1.16.2.4.1. 1. Elles commencent d'un objectif/problème (OBJECTIFS PARTAGÉS) dans un contexte particulier

1.16.2.4.2. 2. Elles diagnostiquent des CAUSES CONTEXTUELLES des ENJEUX (DIAGNOSTIC), et

1.16.2.4.3. 3. Elles expliquent comment se déploient les TRANSFORMATIONS dans le système.

1.16.2.4.4. 4. Elles caractérisent ce que pourrait être le RÔLE DU SAVOIR dans ce processus, et

1.16.2.4.5. 5. Elles spécifient les ACTIVITÉS et les VOIES qui conduisent aux RÉSULTATS et IMPACTS voulus (LACUNES DE SAVOIR).

1.16.2.4.6. 6. Elles peuvent de plus emettre des hypothèses sur la manière dont les acteurs acquièrent de nouveaux savoir ou adaptent des savoirs des savoirs existant, ou comment ils apprennent les uns des autres (PROCESSUS D'APPRENTISSAGE ORGANISATIONNEL)

1.16.2.4.7. 7. De plus, elles décrivent les pré-supposés épistémologiques (PRÉSUPPOSÉS CRUCIAUX EXPLICITES), incluant les idées sur ce que constitue les "bonnes actions", les rôles appropriés pour les différentes parties prenantes, et comment chaque connaissance disciplinaire est reliée aux autres formes de connaissance (LANGAGE PARTAGÉ).

1.16.2.5. En résumé, les ToCs dans un projet interdisciplinaire exprime clairement les relations entre les objectifs (OBJECTIFS PARTAGÉS), DIAGNOSTIC, LACUNES DE SAVOIR, CONDITIONS CONTEXTUELLES, ACTIVITÉS, VOIES vers l'impact, pré-supposés épistémologiques (PRÉSUPPOSÉS CRUCIAUX EXPLICITES).

1.16.2.6. Les activités centrales sont :

1.16.2.6.1. des PROCESSUS MULTI-PARTIES PRENANTES,

1.16.2.6.2. CO-GÉNÉRATION ET CO-VERIFICATION DE DONNÉES

1.16.2.6.3. RENFORCEMENT DES CAPACITÉS TECHNIQUES

1.16.2.6.4. PROGRÈS et DÉFIS sont régulièrement évalués.

1.17. ## AGILE

1.17.1. APPROCHE ORIENTÉE ACTION

1.17.1.1. produire et tester dès que possible

1.17.2. APPROCHE ITÉRATIVE

1.17.2.1. faire plusieurs cycles de production-test-evaluation

1.17.3. EVALUATION RITUALISÉ

1.17.4. réajuster le programme pendant l'evenement en fonction des retours du terrain sans déborder.

1.18. ## PROCESSUS VS OBJET

1.18.1. Comment on requestionne le sujet (les science de la durabilité) vs le contenu du sujet lui même.

1.18.2. sujet pas classique, on ne le requestionne fait pas avec des méthodes classiques

1.18.3. requestionnement des processus qui permettra d'atteindre l'objectif

1.18.4. si on ne change pas le processus on continuera d'avoir connaissance en silos.

1.18.5. sujet systmique, donc nécessite approche systeme complexe

1.18.6. modéliser le changement : congruence entre fond et la forme.

1.19. ## PERCOLATION

1.19.1. Comment on arrive à faire percoler les idées au niveau des chercheurs

1.19.2. comment on arrive à faire passer le message des pratiques collaboratives ?

1.19.3. réponses

1.19.3.1. en faisant vivre des nouveles méthodes, coté immersif

1.19.3.2. en prototypant de nouvelles façons de faire

1.19.3.3. coté ouvert et reproductible, faciliter la reproductibilité et le transfert des savoirs faire et savoir être

1.19.3.3.1. partage des recettes

1.19.3.3.2. formation-action

1.20. ## CONTROVERSES

1.20.1. gérer les controverses, désaccord féconds

1.20.2. dispositif spécifique mis en place pour détecter, utiliser controverses (interet pour coté dialogique).

1.20.3. plusieurs choses soulevées, pas assez traitées.

1.20.4. détecter avec mécanisme de récolte puis réinjecter la question dans un autre atelier avec format de discussion adapté.

1.20.4.1. exemple montpellier controverses détectée (changement climatique est il une opportunité pour la recherche)

1.20.4.2. question traitée le lendemain en débat mouvant

1.20.5. à rabbat impression qu'il n'y avait pas de vrai dessacorsd, mais coté consensuel. peur de faire des vagues ?

1.21. ## NARRATIF

1.21.1. notion d'Objets interdisciplinaires pour relier tous les ateliers du cycle et donner cohérence.

1.21.1.1. liens entre ODDs -> fil conducteur entre les ateliers

1.21.1.2. complémentarité des sujets traités

1.21.2. lié à culture de l'IRD.

1.21.2.1. cote interdisciplinaire

1.21.2.2. cote interculturel

1.21.3. cote systemique

1.22. ## CYCLE D'ATELIERS

1.22.1. favorise la continuité

1.22.2. permet itérations/amélioration continue

1.22.3. permet travail des productions sur la durée

1.22.3.1. contenu produit dans un atelier, traité plus en profondeur dans un atelier ultérieur

1.22.4. coté "sinusoidale"

1.23. ## COMMUNS

1.23.1. visibles (TRACES)

1.23.2. LICENCES

1.23.2.1. logiciels (libres)

1.23.2.2. recettes

1.23.2.3. environnement de communs

1.23.2.3.1. comment faire pour que les données puissent servir d'une recherche à l'autre ? puissent etre utiliser sur la durée ?

1.23.2.3.2. peut nourrir innovation / recherche par stigmergie

1.24. ## PLATEFORME COLLABORATIVE OUVERTE

1.24.1. logiciel libre

1.24.2. wiki

1.24.3. permet partage eu fil de l'eau / en direct

1.24.4. plutot "semi-ouvert"

1.24.4.1. contenu non indexé sur internet

1.24.5. réorganisé au fur et a mesure

1.24.6. base de données simplifiée

1.24.6.1. gestion de questionnaire

1.24.6.2. trombinoscope + carte

1.24.7. edition en un double clic

1.25. ## TRACES RÉUTILISABLES

1.25.1. compostabilité

1.25.2. licence libre

1.25.3. partage sincère

1.25.4. acès immédiat aux données"la porte du bureau est ouverte"

1.25.5. utilisables entre les rencontres pour le projet principal, mais aussi dans d'autres projets/contextes.

1.25.6. traces sur le contenu ET sur le processus.

1.26. discuter autour d'une table en théorie ou vivre un moment partagée pour créer de la confiance et interconnaissance

1.27. ## CONFIANCE / ARBRE-PROJET

1.27.1. interconnaissance vs durée du projet

1.27.2. racine profonde de confiance comme base de projet longue durée

1.27.3. si on veut etre productifs sur un temps court on a intérêt à ce que les gens se connaissent bien, ce qui implique de "perdre" du temps pour que les gens se connaissent bien, leurs compétences, cerner le sujet, se mettre d'accord dessus

1.27.3.1. un jour pour s'aligner

1.27.3.2. un jour plus orienté action/production

1.27.3.3. effet efficacité: des gens finissent avant le temps imparti et sont content d'eux.

1.27.4. encore plus important en grand groupe / groupe avec profils différents, contexte interculturel

1.27.5. façon de faire

1.27.5.1. usage de format spécifiques (brise glace, approche narrative)

1.27.5.2. encouragement à aller discuter pendant les pauses

1.27.5.3. cadre facilitant, pas de table, nombreux espaces pour discuter

1.28. ## FAÇON DE FAIRE

1.28.1. science de la durabilité reconvoquent façon de faire.

1.28.2. chercheurs engagés: soucieux de ce qu'on fait, revenir au pourquoi: pourquoi je fais de la recherche,influence sur le monde (influence politique) ? se reposer la question en tant que chercheur et que personne quel impact de ma recherche sur le monde ?

1.28.3. est ce que l'on est dans de la recherche-action interdisciplinaire/collective ??

1.28.3.1. un collectif interdisciplinaire qui chemine ...

1.28.4. sortir des silos disciplinaires

1.28.4.1. science dure vs science "molles" sociales

1.28.4.2. trouver des terrains communs

1.28.4.2.1. regard sur la recherche

1.28.4.2.2. regard sur autres disciplines

1.29. ## TRAME DE BASE

1.29.1. en amont

1.29.1.1. interaction à distance en amont de la rencontre physique

1.29.1.2. clarifier intention / objectif

1.29.1.3. trame co-construite

1.29.2. se connaitre pour se faire confiance pour oser prendre des risques ensemble.

1.29.3. en présence

1.29.3.1. afficher / rendre visible intention / objectif

1.29.3.1.1. espace alerte ! pour dire qu'il manque qq chose ou qu'on sort de l'objectifs

1.29.3.1.2. gardien / garant du sens (binome)

1.29.4. poser le cadre / regles de fonctionnement co-construction

1.29.4.1. espace ou vous etes en capacité de lancer des sujets

1.29.4.2. personne invitées à travailler là ou elles sont interessées

1.29.5. temps d'interconnaissance

1.29.5.1. icebreakers

1.29.5.2. creer de lien ,de la confiance, comme pre-requis pour un travail collaboratifs de qualité.

1.29.6. clarifier termes

1.29.6.1. s'asssure qu'il y ait un langage partagé, particulièrement quand différents publics, différents statuts

1.29.6.2. Temps ou dispositifs

1.29.6.3. attention de la part de l'animateur

1.29.7. discussion /alignement (plutot jour 1)

1.29.8. reflexion (J1-J2)

1.29.9. informels de qualité

1.29.9.1. vrais pause

1.29.9.2. repas sous forme de buffet

1.29.10. production

1.29.11. partager, mettre en ligne les contenus dès que possible

1.29.12. garder des traces, prendre du temps pour ça

1.29.13. distribuer et faire tourner des rôles

1.29.13.1. auto-animation

1.29.14. feedback mural

1.29.14.1. timer

1.29.14.1.1. classroom screen

1.29.14.2. paperboard avec contenus

1.29.14.3. poster

1.29.14.4. https://classroomscreen.com/

1.29.15. alternance sous groupe/grand groupe

1.29.15.1. travaux en parallèle,

1.29.15.2. restitutions croisées

1.29.16. travail sur matière récoltée précédemment

1.29.16.1. récolte issue de collecte à distance

1.29.16.2. récolte issues des ateliers précédents

1.29.17. espace ouverts/libres (ne pas tout planifier)

1.29.17.1. forums ouverts

1.29.17.2. possibilité de choisir son sujet en fonction de son intéret. S'assurer que les personnes se sentent autoriser à choisir/proposer sujets

1.29.18. ajustement/adaptabilité

1.29.19. ouverture / idéation suivi de focalisation/actions

1.29.20. retrospective

1.29.20.1. temps pour évaluer ce qui s'est bien passé ou à améliorer

1.29.21. différentes échelles

1.29.21.1. ensemble du cycle

1.29.21.2. présence

1.29.21.3. articulation présence / distance

1.29.21.4. distance

1.29.22. représenter la trame de base de manière visuelle (figure)

1.30. ESPACE CAPACITANT

1.30.1. organisation spatialle congruente avec l'objectif

1.30.1.1. grand espaces ouvert

1.30.1.1.1. cercles

1.30.1.2. mobilier modulable, polyvalent

1.30.1.2.1. reorganisable

1.30.1.3. aller dehors

1.30.1.4. lumière ntaurelle

1.30.1.5. murs accessibles

1.30.1.6. boite à outil permettant de se fabriquer l'espace

1.30.1.6.1. paperboard, markers, papiers, ...

1.30.1.7. connexion ou espace de partage en local

1.30.1.7.1. trousse outil numérique (travail collaboratif sans connexion internet)

1.30.1.8. videoprojecteur autonome

1.30.1.8.1. l'mplacement du videoproj fixe donne un direction politique (mode pleinière)

1.30.1.9. archictecture capacitante

1.30.1.10. archictecture decapacitante

1.30.1.10.1. surtout pas amphi

1.30.1.10.2. table liés, fixés au sol,

1.31. figure

1.31.1. 4-5 configuration spatialles (cercle, ilot, cercle samoan, pleniere)

1.32. ## EFFICIENCE

1.32.1. Minimum d'argent

1.32.2. accès

1.32.3. pouvoir d'agir

1.33. ## INDICATEURS

1.33.1. qu'est ce qu'on peut avaoir de mesurable à montrer à la revue

1.33.2. détail des livrable

1.33.3. évaluation subjective à froid par organisateurs et participants (ROTI)

1.34. RETOUR SUR TEMPS INVESTI

1.34.1. questionnaire

1.35. LISTES LIVRABLES

1.36. CHECKLIST (LIEU)

1.37. QUESTIONS A SE POSER

1.38. ## SOURCES

1.38.1. references

1.39. ## MANQUES

1.39.1. qu'est ce qui n'a pas été fait , pourquoi ?

1.39.2. capacités -> formation

1.39.3. relfexion ->

1.39.4. connaissances ->

1.40. ## REVUE

1.40.1. Gaia

1.40.2. revue transdisciplinaire

1.40.3. suitable for non specialist

1.40.4. style discursif short, precise

1.40.5. conclusion pratiques

1.40.6. 3 catégories papiers

1.40.6.1. forum section originaux, publiés peut contenir essais, expression opinions à articles récents articuler opinions/controverses, mettre ajour contexte actuels 24 000 caractères

1.40.6.2. research

1.40.6.3. design reports: décrit projet research and communication design

2. esquisse de plan

2.1. Plan

2.1.1. intro

2.1.1.1. cf case B2

2.1.1.2. contexte

2.1.1.3. idée de guide

2.1.1.4. enjeux charnière

2.1.1.4.1. sur ces sujets complexes

2.1.1.4.2. avec des logiques multi acteurs

2.1.1.4.3. impact social / politique

2.1.1.4.4. co construire la recherche

2.1.1.5. on l'a fait c'est possible

2.1.1.5.1. et c'est abordable

2.1.2. concepts charnière

2.1.2.1. TOC

2.1.2.2. Compétences collaboratives

2.1.2.3. théorie de la complexité

2.1.3. positionnement / mise en oeuvre de la TOC

2.1.3.1. impulser une dynamique à distance pour être efficace en présence

2.1.3.2. l'animateur, un rôle clef pour vos groupes

2.1.3.2.1. légitimité de l'animation

2.1.3.3. aider le groupe à prendre des risques, à élargir ses zones de confort

2.1.3.4. créer des espaces et du temps pour de réels échanges

2.1.3.5. aller loin dans l'inter connaissance pour aller loin dans la production

2.1.3.6. redonner du pouvoir sur les outils du groupe

2.1.3.7. le rôle du cadre

2.1.3.7.1. le lieu

2.1.3.8. de l'art du multiculturel

2.1.3.9. des pratiques innovantes au services de nouveaux types de projets, de nouveaux enjeux

2.1.3.10. des formats d'animations au service de vos groupes

2.1.3.10.1. formats innovants ?

2.1.3.11. fonctionnement agile, itératif

2.1.3.12. pister les désaccords féconds

2.1.3.13. stigmergie

2.1.4. illustrations

2.1.4.1. dimension graphique

2.1.4.2. liste des figures

2.1.5. Les gaps

2.1.5.1. nouvelles recommandations

2.1.6. cave

2.1.6.1. résultat

2.1.6.1.1. cycle

2.1.6.1.2. alternance distance / présence

2.1.6.1.3. tête de chapitre

2.1.6.1.4. ateliers

2.1.6.1.5. logique inductive / déductive

2.1.7. annexe

2.1.7.1. fiches

2.1.7.1.1. outils

2.1.7.1.2. méthodes

2.1.7.2. métacartes chercheur

2.1.8. devoirs

2.1.8.1. Lilian Laurent

2.1.8.1.1. capturer pos it et partager

2.1.8.1.2. mettre en place des espaces de co-écriture

2.1.8.2. Maxime

2.1.8.2.1. pre draft de l'intro

2.1.8.3. Jean-luc

2.1.8.3.1. tempête de cerveaux sur les titres

3. GAIA GUIDELINES

3.1. # GAIA GUIDELINES

3.2. ## TOPIC

3.2.1. Gaia is a peer-reviewed inter- and transdisciplinary journal for scientists and other interested parties concerned with the causes and analyses of environmental and sustainability problems and their solutions. The significance of the topic in the environmental context is emphasised.

3.3. ## ORIGINALITY OF RESEARCH

3.3.1. The article is original, has not been published in any other peer-reviewed journal, is not under consideration for publication by any other journal and does not infringe any existing copyright or any other third party rights.

3.4. ## ACCESSIBLE INTRODUCTION

3.4.1. suitable for non-specialists

3.5. ## WRITING STYLE

3.5.1. is discursive, short and precise

3.6. ## PRACTICAL CONCLUSIONS

3.6.1. Papers end with practical conclusions.

3.7. ## CRITERIA OF CHOICE

3.7.1. Articles published in GAIA are chosen for their scientific content as well as their ease of comprehension and significance to readers of various scientific disciplines.

3.8. ## CATEGORY DESIGN REPORTS

3.8.1. Design Reports focus on a challenge unique to inter- and trans - disciplinary research projects: They deal with the configuration of a project in terms of its research and communication design.

3.8.2. They are not merely reprints of the proposal or epistemological treatises but rather discuss the underlying reasoning for the project design and critically present the design principles. Design Reports can include photographs, charts, tables, and oth er visual material. **They should not exceed 25,000 characters (including spaces and references)**. For detailed information please refer to the guide for Design Reports:www.oekom.de/gaia  Submission.

3.9. ## CATEGORY FORUM

3.9.1. In the Forum section, original papers are published including essays, pointed expressions of opinion and reactions to articles that have appeared in recent GAIA issues.

3.9.2. As such, the Forum aims to challenge current understandings by providing a “forum” to articulate substantiated opinions and controversial issues, to identify new problems, and to establish actual contexts.

3.9.3. Generally, articles are double-blind peer reviewed. Articles – including references – should not exceed the length of 24,000 characters (including spaces).

3.10. ## VISUALS

3.10.1. GAIA is published in colour print and provides an exceptional opportunity to illustrate scientific work in the form of pictures, charts, or maps.

3.11. ## LENGHT

3.11.1. 24-25 000 characters all included

3.12. ## FIGURES AND TABLES

3.12.1. Figures and tables must be numbered and should provide a short explanatory caption, which can be understood independent of the text. Figures and tables must be integrated into the text document. Additionally, all figures and tables should be submitted in separate files.

3.13. ## FILE FORMATS

3.13.1. Diagrams, graphics and tables of the particular format must be saved in a graphic format (possible file extensions are .ai, .eps, .wmf or .cdr), or should be sent as original data (e.g., Microsoft Excel). Possible formats for photographs are a) glossy prints and b) files in TIFF or JPEG format (i.e., .tif or .jpg). All figures must have at least 300 dpi at desired size. Line drawings such as logos or graphs must have at least 900 dpi at the desired size.

3.14. ## REFERENCES

3.14.1. The number of references should not exceed 40 (80 for review papers), the number of footnotes should not exceed ten. Quotations follow the Author-Date System of the Chicago Manual of Style (www.chicagomanualofstyle.org). Within the text, ref er en ces appear in brackets including name and date. In case of more than two authors only the first author is indicated, followed by the addition “et al.”. The complete list of references appears at the end of the text. Please avoid the use of abbreviations of periodicals in the list of references. English titles of periodicals or books are written in small letters. In case of more than six authors only the first author is indicated followed by the addition “et al.”. Further additions are translated according to the article’s language (e. g., “Edited by” or “Herausgegeben von”; “accessed” or “abgerufen”). Please prepare your list of relevant references particularly with regard to current, international and peer-reviewed literature, where appropriate. We recommend the citation of primary literature in favor of reviews in order to give credit to the group(s) who first reported a finding. Please indicate the DOI of a reference if provided.

3.15. ## LICENCE CC-BY-SA

3.15.1. Articles in GAIA are published under the terms of the Creative Commons Attribution license CC BY 4.0: https://creativecommons.org/licenses/by/4.0. Under this license, anyone may access, copy, distribute, or reuse these articles, as long as the author and original source are properly cited.

4. Pad

4.1. https://pad.ird.fr/p/sustainability

5. quel est LE message de notre papier ?

6. quelles sont les conclusions majeures ?