Gouvernance Colibris

Iniziamo. È gratuito!
o registrati con il tuo indirizzo email
Rocket clouds
Gouvernance Colibris da Mind Map: Gouvernance Colibris

1. Chapeau jaune / critiques positives

1.1. Cohérence

1.1.1. Cohérence de la gouvernance avec les valeurs du mouvement

1.1.2. “Chez Colibris, c’est différent” = une association avec une gouvernance écologique, cohérente, pas comme les autres

1.1.3. Que la gouvernance soit un chantier comme les autres chantiers

1.1.4. La gouvernance Colibris est au coeur de la raison d'être du mouvement. Cela assure une forte cohérence entre les valeurs défendues et les moyens et méthodes d'action mis en oeuvre sur le terrain : "on fait ce qu'on dit !".

1.1.5. participatif

1.1.5.1. Gouvernance restant "organique"... ! goood ;) Assurons nous que les changements de gouvernance assure un "haut" degré de participatif, en particulier des bénévoles et cotisants, particulièrement investis dans le coeur de vie de l'association

1.1.6. - toujours en cohérence avec l'intention de départ

1.1.7. - valeurs et raison d'être partagées (via axes stratégiques)

1.1.8. - Toutes les composantes qui forment colibris sont présentes

1.1.9. - Gouv' permet de mettre en oeuvre nos valeurs

1.2. Posture

1.2.1. confiance

1.2.1.1. Envie de participer, d’être bien, nous sommes en confiance

1.2.1.2. - Confiance malgré la complexité

1.2.2. bienveillance

1.2.2.1. - douceur et bienveillance

1.2.2.2. - bienveillance à tous les niveaux

1.2.2.3. - Témoigne de et invite à la bienveillance

1.2.3. transparence

1.2.3.1. - au fil du temps, plus de transparence (vs confidentialité)

1.2.3.2. - Volonté de transparence de la gouv'

1.2.4. intelligence collective

1.2.4.1. - volonté forte de faire en/avec intelligence collective

1.2.4.2. - Contributions collectives

1.2.5. écoute

1.2.5.1. - écoute : prise en compte des remarques (++)

1.2.6. dimension humaine

1.2.6.1. - côté très humain

1.2.6.2. - Prise en compte de l'humain

1.2.7. partage du pouvoir

1.2.7.1. - Pas de prises de pouvoir => partagé

1.2.7.2. - Gouv' responsabilisante

1.2.8. ouverture

1.2.8.1. - courage de rassembler, d'intégrer d'autres modes de pensée, de réflexion (sciences sociales, sociologie, psychologie, management...)

1.2.8.2. - Prise en compte de toutes les dimensions, autres que le mental

1.2.9. expression libre

1.2.9.1. - Une expression toujours libre même si les sujets sont cadrés

1.2.10. Au delà de la figure emblématique de Pierre, garant de l'éthique Colibris, volonté forte de dépersonnaliser le mouvement en démultipliant les portes-parole (on est tous Colibris).

1.2.11. - Gouvernance originale , expérimentale, avec une remise en cause, un questionnement permanent. Haut niveau d'exigence démocratique qui réduit le risque de personnalisation excessive.

1.2.12. - liberté, indépendance sur les territoires

1.3. Processus

1.3.1. sociocratie

1.3.1.1. Processus de décision par consentement, élection sans candidat

1.3.1.2. Le fait de nommer les composantes du mouvement (c'est-à-dire les noms des collèges)

1.3.1.3. - principes de décision par consentement, élection sans candidat

1.3.2. La gouvernance se met au service des projets (ex. Oasis)

1.3.3. laboratoire

1.3.3.1. La gouvernance Colibris reste un formidable laboratoire de démocratie réelle. Elle vit, grandit, se transforme au rythme des besoins du mouvement.

1.3.3.2. - une expérimentation propre qui fait des émules

1.3.3.3. - défricheurs éclairés et bienveillants, inspirés et inspirants

1.3.3.4. - persévérance et mesure : l'organisation se donne le temps d'expérimenter avant de bonifier

1.3.4. agilité / adaptation permanente

1.3.4.1. - agilité, simplicité

1.3.4.2. - envie d'évolution et d'adaptation

1.3.4.3. - Gouv' vivante, organique, perpétuelle construction

1.3.4.4. - capacité à s'adapter puissante

1.3.4.5. - confiance absolue car la gouv est en questionnement permanent.. lâcher prise

1.3.4.6. - Souplesse, ouverture du fonctionnement

1.3.5. ça s'améliore

1.3.5.1. - des progrès d'année en année vers une gouvernance impliquante et stimulante : postures individuelles plus alignées avec la raison d'être

1.3.6. accompagné

1.3.6.1. - du soutien de l'UDN via le mécénat de compétences

1.3.6.2. - soutien d'I. Desplats sur l'historique des décisions prises lors de la création du prototype

1.3.7. Remise en question et interrogation suffisamment en amont du prochain C.O.

1.3.8. - gens élus sur des valeurs, pas sur des programmes

1.3.9. - Outil proche du jeu pour une finalité sérieuse (notamment dans les prises de décisions)

1.3.10. - Communication authentique, sans tabous, dans les 2 sens

1.4. Moyens

1.4.1. les moyens mis en oeuvre se développent (diversité/évolutivité des outils et canaux de diffusion de l'information et de formation), afin que chacun des acteurs du mouvement soit en mesure de s'approprier la gouvernance et de participer ainsi à son évolution.

1.4.2. Courageux d’y consacrer ce temps

1.4.3. - créativité et outils mis en oeuvre génèrent envie et pep's !

1.4.4. - importance des rencontres réseau (accélérateur de tout)

1.4.5. - instauration de RDV réguliers avec l'EO (Skype)

1.5. Essaimage / inspiration

1.5.1. Essaime une autre idée de la gouvernance, donne envie de l’expérimenter

1.5.2. Notre gouvernance a à être inspirante, via implication, appropriation, etc, notamment pour les GL, interface intime avec les citoyens.

1.5.3. Un superbe modèle, il mérite de réussir et de démontrer qu'il est opérationnel sur la durée et dans le cadre d' un mouvement en expansion.

1.5.4. richesse pédagogique dans le fait de vivre la gouvernance, d'essayer de la transposer

1.5.5. - émulation de se sentir partie prenante d'un mouvement inspirant

1.5.6. - identité singulière vis-à-vis de l'extérieur

1.5.7. - incarnation d'un autre possible

1.5.8. - Gouv' qui transpire dans nos vies perso

1.5.9. - Gouv' inspirante sur l'extérieur

1.6. Collèges

1.6.1. EO

1.6.1.1. Deux instances fonctionnent très bien : l’EO et les groupes locaux

1.6.1.2. - une EO très impliquée qui surfe sur les vagues de changement

1.6.2. GL

1.6.2.1. Deux instances fonctionnent très bien : l’EO et les groupes locaux

1.6.2.2. - engagement et envie de liens des élus des GL

1.6.2.3. - la CCGL fait l'effort de revenir sur la gouvernance à chaque rencontre réseau

1.6.2.4. - Belle dynamique au sein de la CCGL

1.6.3. cotisants

1.6.3.1. - Un collège des cotisants qui se met en mouvement avec l'envie de faire sa part, avec beaucoup d'énergie positive.

1.6.4. - diversité des acteurs (parties prenantes)

1.6.5. - force des relations partenariales (exemple : UDN)

1.7. Le mouvement, les projets, la dynamique citoyenne, l’opérationnel, ça marche

2. Chapeau noir / critiques négatives

2.1. CP:

2.1.1. CP bancal

2.1.1.1. Mandat du CP non porté dans son entièreté par ses membres ce qui peut créer une EO - électron libre, sans garde fou/ recul nécessaire à une vision éclairée

2.1.1.2. Elections sans candidats mal préparées, générant un CP non opérationnel pour assurer son mandat

2.1.1.3. Besoin de clarification sur l'état actuel de la mobilisation des membres du CP, de leurs chantiers, et perspectives. QUID d'une newsletter du CP au CO?

2.1.1.4. Pas de leader au sein du CP et plus de rôle de coordination animé depuis qqs mois

2.1.1.5. Manque de disponibilité des membres tant au niveau du CP que du CO

2.1.1.6. Quand le comité de Pilotage tousse, c'est tout le mouvement qui est grippé. Il est indispensable d'avoir un comité de Pilotage en bonne santé.

2.1.2. CP non représentatif

2.1.2.1. - élection du CP: question de la représentativité des collèges

2.1.2.2. Pas de 1er ou 2nd liens des collèges au CP

2.1.2.3. - Pas de représentants de chaque collège au CP

2.1.2.4. 2/Question de la représentation de chacun des collèges au sein du CP (ce point non anodin puisqu'il est au coeur de la circulation de l'information du CP ou CO avait ét" évoqué en cours d'élection l'an dernier )

2.1.2.5. - Absence de critère de représentativité des collèges au CP : des 1ers et 2nds liens potentialisés pourraient mieux nourrir cette instance et assurer une circulation des infos dans les 2 sens : descendant par le 1er lien, ascendant par le 2nd lien

2.1.3. Personnalisation du rôle du président / complexité du rôle, trop d’attentes quand à cette fonction +1

2.1.4. CP pas assez transparent

2.1.4.1. Manque de transparence de ce qui se passe au CP

2.1.4.2. Absence de comptes-rendus de la part du CP.

2.1.5. - Besoin de clarté sur postures/compétences/parcours/disponibilités requis pour accéder au CO/CP ?

2.1.6. - Sentiment d'être un pion du CP (peut-être par méconnaissance de la gouvernance et des personnes)

2.1.7. Le CP a t-il jamais eu les moyens de ses ambitions (processus d'inclusion/exclusion, formation de ses membres aux outils d'intelligence collective etc ... permettant de maintenir une efficience dans l'action et la prise de décision) ?

2.2. Articulation CP-CO à améliorer :

2.2.1. une représentation directe des collèges au CP pourrait être une solution sous réserve de s'assurer de la disponibilité des représentants des collèges

2.2.2. diffusion systématique des compte-rendu des CP au CO (en supprimant si besoin les paragraphes devant rester internes au CP)

2.2.3. consultation des collèges pour la préparation des réunions de CO (notamment pour participer à la constitution de l'ordre du jour)

2.2.4. Attentes du CP vis à vis des collèges à préciser et formaliser dans les statuts ou le règlement intérieur

2.3. CO :

2.3.1. manque de participation du CO dans la définition des axes stratégiques, orientations politiques

2.3.2. CO non opérationnel par manque d'harmonisation de ses membres en matière d'appropriation de l'objet , actions, etc de l'association.

2.3.3. Manque d'info/transparence de ce qui se passe dans les autres collèges : quid d'une newsletter des cellules du CO, animée par l'EO ( poste gouvernance)?

2.3.4. Manque de disponibilité des membres tant au niveau du CP que du CO

2.3.5. - Besoin de clarté sur postures/compétences/parcours/disponibilités requis pour accéder au CO/CP ?

2.3.6. - Absence, peu de rencontres avec membres CO

2.3.7. - Fréquence rencontres CO insuffisantes

2.3.8. Tel qu'il est organisé, le CO représente plus une chambre d'enregistrement ponctuelle qu'un réel organe de proposition et de décision sur les axes stratégiques du mouvement et le fonctionnement de l'association.

2.3.9. - Mandat de 4 ans au CO : bien pensé mais dans les faits difficile à assumer.

2.4. CCGL:

2.4.1. Non remontée d'infos de la ccgl vers CO via CP pour définir ODJ du CO

2.4.2. Les GL, acteurs sur le territoire de l'incarnation de la vision colibris, manquent d'un espace de contribution pour nourrir la gouvernance et les orientations stratégiques ( les membres CCGL parlant en lkeur "JE" au CO) - la notion de consultation reste à clarifier : nous consultons quand? pour quel degré de niveau de décision, etc.

2.4.3. manque de moyens de la ccgl pour assurer sa mission de facilitaueur, /ambassadeur de la gouvernance pour les GL (pas de ligne budgétaire réservée)

2.4.4. besoin de clarification du périmètre " Gouvernance et GL" entre EO et CCGL (qui parle de gouvernance, à qui? dans quelles circonstances...regroupement régionaux des GL...?

2.4.5. - 135 GL (vs 50) : quelle prise en compte ? Structuration régionale ?

2.4.6. - Nombre de représentants dans les cellules (par rapport à l'augmentation du nombre de GL = force vive qui progresse plus vite que les autres)

2.4.7. - Manque de temps dans les cercles-coeur pour aborder les questions de stratgéie et de gouvernance. Focus sur ces aspects au sein du cercle-coeur en premier lieu (strategie et gouv locale). Puis outils de lien entre cercles-coeur et CCGL

2.4.8. - Avis/opinions/idées des CC ne remontent pas suffisamment

2.4.9. - Le protocole prévoit un préalable = adhésion à la gouvernance et mise en pratique dans les cercles-coeur : obligation ? suggestion?

2.5. Cotisants

2.5.1. Statuts du "cotisants" dans les statuts de l'asso (ne comprends pas les donateurs)

2.5.2. Relations cotisants/GL inexistantes (ou quasi) à ce jour

2.6. EO

2.6.1. Présenter l’EO comme un collège comme les autres, ce qui n’est pas le cas (est au cœur du mouvement)

2.6.2. Tentation perceptible (pour aller vers plus d'efficacité dans les prises de décision ?) de donner plus de pouvoir à l'EO (en se substituant au CP) sans réel "garde-fou", le CO n'ayant pas les moyens (fréquence des rencontres ...) de compenser ce déséquilibre.

2.6.3. Manque une info mensuelle de la part de l'équipe opérationnelle sur son activité.

2.7. Pierre

2.7.1. Ambiguïté sur la place de Pierre / questionne le pouvoir collectif

2.8. collèges morts

2.8.1. Certains collèges (ex. affinitaires) ne sont pas vivants

2.9. Questions transversales :

2.9.1. Quid de la place du poste "Gouvernance" ( actuellement Cyrille?) de l'EO, au sein de la gouvernance?

2.9.2. Manque de vision stratégico-politique

2.9.2.1. donc nécessairement, peu de vision stratégico-politique commune et partagée

2.9.2.2. Talon d'achille pour un mouvement citoyen , en particulier envisageant de s'inscrire dans une campagne présidentielle? Comment la gouvernance peut venir servir la maturation de cette vision commune de façon efficiente?

2.9.3. fonctionnement pyramidal

2.9.3.1. Un fonctionnement encore pyramidal, le cercle n'est pas incarné (compréhensible à ce stade). Goulet d'étranglement au stade de l'EO moyens/tache à accomplir/ressources humaines disponibles sur les territoires

2.9.4. manque de transparence

2.9.4.1. Transparence pas réalisée (souhaitée ?) à tous les stades, et à mon sens nécessaire pour passer au stade réellement inspirant qui confirmera la réussite de l'expérience. Confiance pas encore là pour laisser à chacun la responsabilité de ses projections/suppositions (dans le cas de partage de compte-rendus de CP par exemple)

2.9.4.2. Manque de clarté, limpidité, simplicité

2.9.4.3. - Manque de transparence sur qui figure dans chaque collège

2.9.4.4. - Frein à la communication

2.9.5. problème d'animation des collèges

2.9.5.1. Problèmes d'animation des collèges (sauf groupes locaux) par eux-mêmes

2.9.6. problème d'inclusion

2.9.6.1. Problème d'inclusion des nouveaux membres = pas de formation à la prise de décision par consentement et à l’élection sans candidat

2.9.6.2. Élections sans candidat au sein du CO / CP parfois difficiles à mettre en œuvre, car il faut que tous les membres se connaissent bien pour les réaliser dans de bonnes conditions

2.9.6.3. - Manque d'outils pédagogiques pour prendre en main la gouvernance

2.9.7. fonctionnement complexe / pas très clair

2.9.7.1. Raison d’être / rôle attendu de certains collèges pas très clair

2.9.7.2. Manque d’agilité / lourdeur (statuts, ampleur du mouvement) +1

2.9.7.3. - Pas d'information sur comment partenaires et affinitaires sont choisis (comment, depuis un territoire, orienter vers ces collèges?)

2.9.7.4. - Comment faire sa part de colibris impliqué dans tout ce bazar ?

2.9.7.5. - Difficultés à présenter la Gouv'

2.9.7.6. pas assez de transversalité

2.9.7.6.1. - Trop de clivages, trop de collèges, empêche la synergie, pas assez de reliance, transversalité

2.9.7.6.2. - Manque de transversalité entre collèges sur les territoires (cotisants, partenaires, affinitaires)

2.9.7.7. - Qui fait quoi ? Rouages... => difficultés à trouver les infos

2.9.7.8. - lexique gouv' trop compliqué (exclusif)

2.9.7.9. - Difficultés d'appropriation

2.9.7.10. - Difficultés à appliquer la gouv' partagée en local

2.9.8. problèmes de moyens humains

2.9.8.1. - Membres des cercles surchargés / état santé des membres

2.9.8.2. - Problème efficacité lié au rapport salariés/bénévoles

2.9.8.3. 1/Difficulté apparente à mobiliser les énergies de tous (hormis EO) sur le long terme (d'autant plus critique à un moment où émerge une multitude de nouveaux groupements et projets de refonte sociale et Politique)

2.9.9. problème de circulation d'info

2.9.9.1. 3/Question clé de la circulation de l'information Up et Down : consultation des collèges lors des grands chantiers/arbitrages, redescende de l'information auprès des collèges (notamment suite au réunion du CP)

2.9.9.2. Pas d'info hormis le temps du CO sur son propre cercle alors que l'envie et la motivation sont là pour faire des choses, aider, proposer...dommage

2.9.10. - Perte d'énergie pendant les rencontres réseau sur la sensibilisation à la gouvernance et aux outils

2.9.11. - déconnexion entre les actions sur le territoire et les axes stratégiques

2.9.12. - Rythmique campagnes intense + manque de visibilité sur la stratégie à long terme

2.9.13. - Quelle coopération avec les mouvements citoyens ?

2.9.14. - Déséquilibre dans la représentation (nb représentants dans chaque collège) = représentativité forte des fondateurs versus nb représentants GL

2.9.15. - Accumulation des outils de communication sur la gouv'

2.9.16. - Limites dues au nombre en augmentation dans l'asso

2.9.17. Il existe encore aujourd'hui un écart important entre le degré l'appropriation de la gouvernance par les acteurs du mouvement (bénévoles des GL, représentant des collèges au CO, partenaires) et les intentions de l'association : "qui possède l'information possède le pouvoir !".

2.9.18. Depuis 3 ans que cette gouvernance existe, elle n'a jamais pu se déployer pleinement (2013 - 2014 : soucis au niveau de l'E.O.,- 2014 - 2015 : changement de rôle pour Isabelle - 2015 - 2016 : problème au niveau de l'implication des membres du CP).

2.9.19. - Difficulté à créer du "nous" à tous les endroits : Cellule de représentants de collèges, CO, CP

2.9.20. - Pas de groupes de travail clairement accessibles pour travailler sur des thématiques de fond avec l'EO ou pour faire émerger et circuler des propositions formalisées vers le CO et le CP. Le travail conséquent à mener ne peut se jouer uniquement au sein des collèges, c'est la transversalité qui nourrira la créativité