Études de faisabilité visant le traitement personnalisé, guidés par la combinaison du génotypage ...

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Études de faisabilité visant le traitement personnalisé, guidés par la combinaison du génotypage et d'Avatars chez les patients atteints de cancer colorectal (CRC) par Mind Map: Études de faisabilité visant le traitement personnalisé, guidés par la combinaison du génotypage et d'Avatars chez les patients atteints de cancer colorectal (CRC)

1. Méthodologie de ma partie du projet

1.1. J0 incubation des oeufs

1.2. J3 craquage des oeufs

1.3. J9 implantation de fragments  tumoraux

1.4. croissance des tumeurs

1.5. amplification des tumeurs chez d'autres CAMs

1.6. J11, 13, 15 traitement des tumeurs avec les agents chimiothérapeutiques et biothérapeutiques

1.7. J16 prélèvement des tissus

1.8. analyse des échantillons prélevés (tailles, qPCR, histologie, ki67, caspsase7 etc.)

2. Problématique

2.1. statistiques du CRC:

2.1.1. Le cancer colorectal est la 3e forme de cancer la plus couramment diagnostiquée au Canada. C’est la 2e principale cause de décès par cancer chez l’homme et la 3e chez la femme au Canada.

2.1.1.1. Le cancer colorectal prend naissance dans les cellules du côlon ou du rectum et peut se propager sous forme de métastases vers d’autres parties du corps.

2.2. traitements du CRC:

2.2.1. Chirurgie

2.2.2. radiothérapie

2.2.3. chimiothérapie/biothérapie

2.2.3.1. - bevacizumab (AVASTIN] lie les VEGF                                                   - cetuximab (ERBITUX lie aux EGFR)                                                   - panitumumab (VECTIBIX)

2.2.3.1.1. ex: mutations génétiques KRAS et BRAF suggère traitement anti EGFR

3. Objectifs

3.1. 1. Caractériser la croissance et la concordance avec la tumeur initiale (angiogenèse/hypoxie) de tumeurs de CRC implantées chez les CAMs.

3.2. 2. Effectuer une étude pilote rétrospective combinant le séquençage de nouvelles générations et l'utilisation d'Avatars personnalisés afin de prédire la sensibilité/résistance à la chimiothérapie des patients atteints de CRC.

4. Méthodologie globale

4.1. six étapes principales:

4.2. 1 - prélèvement d’échantillons de tumeurs de patients

4.3. 2 - génotypage (oncogènes impliqués dans le CRC)

4.4. 3 - greffe des extraits tumoraux dans les CAMs

4.5. 4 - amplification des greffes

4.6. 5 - traitements anti-angiogéniques / anti-cancéreux (le traitement choisi sera appliqué aux 2 jours pendant 1 semaine)

4.7. 6 - analyse des données

5. Projets similaires

5.1. University of Western Ontario, London, Canada.

5.1.1. ULTRASONIC EVALUATION OF ANTIANGIOGENIC THERAPY ON PATIENT-DERIVED RENAL CELL CARCINOMA XENOGRAFT TUMORS IN THE CHICKEN EMBRYO MODEL. , Matthew Lowerison, James C,  Laceed, Ann F. Chambers,

5.2. University of Liège -,Belgium

5.2.1. IN OVO PET IMAGING OF A HUMAN COLORECTAL CARCINOMA MODEL IN CHICKEN CHORIOALLANTOIC MEMBRANE, G. Warnock, A. Turtoi, A. Blomme, A. Gonzalez, F. Bretin, M.A. Bahri, C. Lemaire, A. Seret, V. Castronovo, A. Luxen, A. Plenevaux

5.3. National Cancer Research Centre, Spanish

5.3.1. Integrated next-generation sequencing and avatar mouse models for personalized cancer treatment. Garralda E, Paz K, López-Casas PP, Jones S, Katz A, Kann LM, López-Rios F, Sarno F, Al-Shahrour F, Vasquez D, Bruckheimer E, Angiuoli SV, Calles A, Diaz LA, Velculescu VE, Valencia A, Sidransky D, Hidalgo M.

6. Qu'est-ce que le CAM?

6.1. CAM = The chicken chorioallantoic membrane = la membrane extra-embryonnaire vascularisée d’un œuf de poulet

6.2. avantages:

6.2.1. la croissance des tumeurs est rapide

6.2.2. le coût est bas

6.2.3. la reproductibilité est élevée

6.2.4. le taux de survie des embryons est élevé

6.2.5. l'accès aux tumeurs est facile

6.3. désavantages:

6.3.1. modèle sensible à la température et à l'humidité

6.3.2. nécessite un personnel expérimenté pour certaines manipulations

7. Bibliographie

7.1. 1. FGFR-Dependent and –Independent Paracrine Signaling by Sunitinib-Resistant RCC Mol. Cell. Biol. MCB.00189-16; Accepted manuscript posted online 2 May 2016 (not available) 2. Angelica Vargas, Magali Zeisser-Labouèbe, Norbert Lange, Robert Gurny, Florence Delie, The chick embryo and its chorioallantoic membrane (CAM) for the in vivo evaluation of drug delivery systeAdvanced Drug Delivery ReviewsVolume 59, Issue 11, 30 September 2007, Pages 1162–1176 3. G. Nikiforidis, D. Papazafiropoulos, D. Siablis, D. Karnabatidis, O. Hatjikondi, J. Dimopoulos. Quantitative assessment of angiogenesis in the chick embryo and its chorioallantoic membrane by computerised analysis of angiographic images European Journal of RadiologyVolume 29, Issue 2, February 1999, Pages 168–179 4. Belen Martinez-Madrid, Jacques Donnez, Anne-Sophie Van Eyck, Almudena Veiga-Lopez, Marie-Madeleine Dolmans, Anne Van Langendonckt. Chick embryo chorioallantoic membrane (CAM) model: a useful tool to study short-term transplantation of cryopreserved human ovarian tissueFertility and SterilityVolume 91, Issue 1, January 2009, Pages 285–292 D. Siamblis, D. Karnabatidis, O. Hatjikondi, C. Kalogeropoulou, D. Kardamakis, J. Dimopoulos . A novel radiological approach for the experimental study of angiogenesis: angiography of the chick embryo and its chorioallantoic membrane EuropeanJournalof Radiology21 (1996)220-224, October 1995 RAYMOND L. BARNHILL, AND TERENCE J. RYAN, D.M., Biochemical Modulation of Angiogenesis in the Chorioallantoic Membrane of the Chick Embryo81:485-488, 1983 R. Danesi, S. Del Bianchi, P. Soldani, A. Campagni, R.V. La Rocca, C.E. Myers, A. Paparelli & M. Del Tacca. Suramin inhibits bFGF-induced endothelial cell proliferation and angiogenesis in the chickchorioallantoic membrane. J.Cancer, 1993, 68, 932-938 8. Michael J Cross , Lena Claesson-Welsh. FGF and VEGF function in angiogenesis: signalling pathways, biological responses and therapeutic inhibition. Volume 22, Issue 4, 1 April 2001, Pages 201–207

8. Perspectives

8.1. Court terme:  développer des traitements personnalisés pour les patients atteints du CRC en utilisant des données issues du génotype de leurs tumeurs à des modèles d'Avatar innovants développés à partir de tumeurs des patients.

8.2. Long terme: effectuer l'intégration du modèle d'Avatar en clinique afin d'optimiser et d'améliorer le traitement du CRC  et, éventuellement, d'autre types de cancer.

9. Avatar

9.1. Définition en cancérologie: répliques biologiques de la tumeur d'un patient permettant d'identifier les médicaments les plus propices au traitement personnalisé.