Les psychoses dissociatives

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Les psychoses dissociatives par Mind Map: Les psychoses dissociatives

1. Les schizophrénies = triade qui associe délire, dissociation et repli autistique.

1.1. DÉLIRE = perte de contact avec la réalité partagée par tous.

1.1.1. 3 critères : conviction absolue, impossibilité de changer d’idée, fausseté et impossibilité de la croyance

1.1.2. cliniquement : caractérisé selon 8 critères pour permettre différents diagnostics

1.1.2.1. l’ancienneté = < 4 mois = aiguë ; > 6 mois = chronique

1.1.2.2. les thèmes = idées directrices qu’exprime le patient

1.1.2.3. les mécanismes = moyens de raisonnement

1.1.2.4. la structure du délire : Systématisé = bien structuré en secteur (concerne qu’un champ de la vue relationnelle) / bien structuré en réseau (concerne plusieurs secteurs de la vie du patient). Non systématisé = délire incompréhensible, touche la totalité de la pensée

1.1.2.5. l’adhésion du délire = critiquer les idées délirantes que l’on présente

1.1.2.6. la réaction affective = participation affective au délire (patient non discordant face à un délire angoissant) si l’affect est cohérent = un autre trouble (de l’humeur ou une autre psychose)

1.1.2.7. personnalité pré morbide = facteur diagnostic et pronostic (personnalité bizarre, replié ou sans ATCD -> change le diagnostic et le pronostic de la maladie)

1.1.2.8. les autres signes = fièvre, confusion, désorientation temporelle et spatiale

1.1.3. Le délire dans la schizophrénie = paranoïde. Chronique, thématiques pauvres, mécanismes peu nombreux structure non systématisée, patient adhère à son délire, discordance entre affect et thème du délire, prodromes, pas d’autres signes.

1.2. DISSOCIATION = Bleuder : absence d’harmonie entre l’affect, la pensée et le comportement (ambivalence). = Chaslin : association d’une ambivalence, d’une bizarre, d’une impression d’impénétrabilité et d’un certain degré de détachement du réel (discordance)

1.2.1. cliniquement : la dissociation peut être intellectuelle, affective et comportementale

1.2.1.1. dissociation intellectuelle = distorsion globale du système logique -> adaptation à la réalité maladive plutôt que de s’adapter à la réalité

1.2.1.1.1. troubles des fonctions élémentaires (distractivités/ remaniement)

1.2.1.1.2. troubles du cours de la pensée (altération du débit idéique) (altération et relâchement des associations)

1.2.1.1.3. trouble du langage (altération phobiques, sémantiques, syntaxiques, détournement fonctionnel du langage)

1.2.1.2. dissociation affective = altération de la vie affective de base. (athymhormie, négativisme, réactions émotionnelles brutales, régression instinctuelle affective)

1.2.1.3. dissociation comportementale = bizarries du comportement, maniérisme

1.3. REPLI AUTISTIQUE = repli social, passivité avec apathie, apragmatisme, aboulie et vide mental

1.3.1. risque d’évolution vers un syndrome déficitaire ou un syndrome catatonique

1.3.1.1. syndrome déficitaire = émoussement affectif, anergie, avolition, anhédonie, ralentissement psychomoteur. lié à la maladie peut être secondaire à une dépression ou à la prise de neuroleptiques à forte dose ou encore à une dépravation environnementale liée à l’isolement

1.3.1.2. syndrome catatonique = négativisme psychomoteur, catalepsie, inertie psychomotrice, hyperkinésie