Le Consommateur et la Protection de l’Environnement

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Le Consommateur et la Protection de l’Environnement by Mind Map: Le Consommateur et la Protection de l’Environnement

1. Introduction

1.1. Depuis plusieurs années, l'environnement est au coeur des préoccupations des Français et nous allons voir pourquoi et comment cela a impacté leur façon de consommer.

1.2. 1. Evolution des Français facent à l'environnement 2. La mise en pratique 3. L'impact des facteurs socio-démographiques

2. La prise en compte de l'environnement de nos jours

2.1. Influence des Pouvoirs Publics

2.1.1. Permet d'encourager les citoyens à agir en faveur de l'environnement.

2.1.2. La majorité des Français pensent que les pouvoirs publics doivent agir en la protection de l'environnement, puis à 23%, les entreprises.

2.2. L’évolution des opinions et perceptions des Français à l’égard des questions environnementales

2.2.1. Depuis 2005, la part des Français se déclarant tout à fait d’accord avec l’idée selon laquelle « presque tout ce que nous faisons dans la vie moderne nuit à l’environnement » est restée inchangée : une personne sur cinq porte un tel regard critique sur la modernité

2.2.2. 7% des ménages français pensent que les menaces environnementales sont exagérées en 2016

2.2.3. La part des ménages jugeant qu’il n’y a pas du tout d’exagération sur ce sujet est passée est de 27 % au cours de la même période (2016)

2.3. Le réchauffement climatique : au coeur des préoccupations

2.3.1. La focalisation médiatique et les mobilisations politiques sur le climat caractérisent le record de sensibilisation : la question climatique est actualisée tous les ans depuis les années 2000 (conférences...)

2.3.2. Les Français sont désormais très majoritaires avec 62 % en 2017 à déclarer que les désordres climatiques, tels que les tempêtes ou les inondations en France, sont causés par le changement climatique. Seul 18% pensent que c'est un phénomène naturel (contre 49% en 2001).

2.4. Convictions et actions : un monde différent

2.4.1. Soucieux de l’état de l’environnement et préoccupés face aux changements climatiques qui s’annoncent, une majorité des Français se déclare disposé à agir pour l’environnement. Pourtant, ils ne mettent pas toujours en adéquation leurs convictions et leurs actions.

2.4.2. La diffusion des pratiques environnementales semble connaître un ralentissement depuis les années 2000. À partir de 2010, la tendance est plutôt à une stabilisation ou une régression des éco-gestes au sein de la population. Les effets de la crise expliquent certainement ces évolutions.

2.4.3. L’absence ou l’insuffisance de dynamiques collectives partagées par l’ensemble de la société (entreprises, pouvoirs publics, associations et particuliers) au niveau national et international, peut également expliquer un certain désengagement des individus qui ne veulent pas porter seuls le poids des solutions à mettre en œuvre. Par ailleurs, la mode, la nouveauté, l’innovation technique restent des aspirations largement partagées, ce qui constitue vraisemblablement un frein à l’évolution des modes de vie.

3. Ce qu'il se passe dans la pratique

3.1. Argument

3.1.1. 81 % des Français font le liens entre l’activité humaine et les nuisances environnementales. Ils déclarent également de fortes intentions d’agir.

3.1.2. Les Français effectuent des dépenses supplémentaires pour se procurer des services ou des produits moins nuisibles pour l’environnement : 36 % envisagent une augmentation de leurs dépenses pour disposer d’une électricité « verte », 57 % pour consommer des fruits et des légumes bio.

3.1.3. ils ont tendance à trier fréquemment un grand nombre de types de déchets.

3.1.4. Les ménages Français font attention à leur consommation d'énergie, ils favorisent l'installation de panneaux solaires.

3.1.5. 62 % des Français font attention de plus en plus en leur consommation de viande ou n'importe qu'elle autre source animale comme les œufs, le laits etc ..

4. Les facteurs socio-démographiques

4.1. La sensibilité à l'environnement

4.1.1. Les jeunes se déclarent moins sensibles à l'environnement puisque 26% des 18-24 ans s'attribuent une note de 6 à 7 contre 42% pour la totalité des interrogés

4.1.2. Toutefois, les moins de 25 ans aujourd'hui utilisent beaucoup plus les transports en commun que les générations précédentes

4.1.3. Les jeunes trient moins souvent leurs déchets, ils sont moins attentifs lors de leurs achats

4.2. Les pratiques alimentaires

4.2.1. Les revenus modestes et les familles nombreuses considèrent le prix comme critère primordial lors de l'achat de nourriture.

4.2.2. 41% des familles les plus aisés et 38% des personnes ayant un diplôme supérieur ou égal à un BAC+3 favorisent la provenance des produits.

4.2.3. 80% des +50 ans déclarent faire attention à la quantité de déchet qu'ils produisent et 53% prennent en compte la saisonnalité contre 37% des plus de 35 ans.

4.3. Les appareils électroniques

4.3.1. Les ménages les plus modestes

4.3.1.1. 8 sur 10 essayent de réparer leur téléphone mobile avant d'en acheter un autre

4.3.1.2. La majorité de ces ménages consomment des appareils d'occasion

4.3.2. Les ménages sensibles à l'environnement

4.3.2.1. Ils essayent dans 94% des cas de réparer les appareils électroniques défectueux et en cas d'échec achètent un appareil neuf

4.3.3. Les ménages les plus aisés

4.3.3.1. Ils rachètent des appareils neufs alors que les leurs sont encore en état de marche : 82% achètent un nouveau téléphone mobile alors que le leur fonctionne

5. Conclusion

5.1. Comme nous l'avons vu, de nombreuses études ont été menées pour comprendre l'impact de la protection de l'environnement, toutefois, ces études restent floues car beaucoup de Français se déclarent préoccupés sans vraiment savoir exprimé le niveau de cette préoccupation.

5.1.1. Nous pouvons voir que le prise en compte de l'environnement dans la vie des Français est d'autant plus présente qu'auparavant. Ils prennent conscience que cela ne reste pas un phénomène naturel (pour le réchauffement climatique) mais qu'ils doivent agir pour contrer le réchauffement de la planète. L'état joue un rôle important puisqu'il est en mesure d'influencer son peuple a travers les médias et les autorités publiques. Enfin, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s'investir dans des pratiques écologiques pour sauver la planète.

5.1.2. Conclusion partie 2

5.1.3. Nous pouvons constater que les ménages Français font de plus en plus attention à leur consommation que ce soit en terme d'énergie ou alimentaire, dans le but de préserver au mieux l'environnement.

5.1.4. Les facteurs socio-démographiques font dépendre la protection de l'environnement et la façon de consommer.

5.2. Nous pourrions par la suite nous intéresser à d'autres facteurs qui influencent le comportement du consommateur comme l'éthique ou l'hygiène...