relation entre croissance et environnement

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
relation entre croissance et environnement by Mind Map: relation entre croissance et environnement

1. les solution pour le climat

1.1. les cara de la soutenabilite forte se révèlent en faveur du chang climat

1.1.1. Le recours au Cout avantages de la soutena faible(erronée )limiter face a des pb enviro globaux on ne peut dont pas utiliser la rationalité et l'optimisation tellement l'incertitudes est forte

1.1.1.1. résultat de ces ACA extrêmement sensibles au choix et croyance de ce qui les réalisent

1.1.1.1.1. Donc dans le cas du changement climatique nous sommes dans un univers controverse selon olivier gilardi c'est a dire savoir scientifique connaissant peu ou pas les phénomènes et leur conséquences dc science pas de réponse sur les limites enviro a imposer au acteur eco

2. type de bien :bien privée crée rivalité et exclu ,bien mixte riva et non exclu/bien mixte non riva et exclu ,bien public non exclu et non riva

3. Les classiques(avarice du K naturel offert gratuitement comme cause direct du blocage eco et donc stagnation)mathus(pression démographique 8Millard d'hab 2022 et ricardo rendement décroissant répartition des revenus

3.1. l'accroissement de la riche pas illimitée (J stuart mill 1848

3.1.1. A l'inverse le K naturel patrimoine n'est pas parfaitement subsituable par le K humain car + souvent complémentaire

3.1.1.1. on crée pas de l'énergie mais on la transforme pas le biais de bien tech dc asymétries entre bien crée par l'industrie et ceux naturel

3.1.1.1.1. PG est pas toujours sure en matière de soutenabilite car il apporte des solution mais aussi des problèmes dans la santé et l'environnement

4. Concentration atmosphérique des GES =point phare du changement climatique et donc il a fait des ACA(analyse cout avantage)

4.1. Modele DICE(dynamic integrated climate economy)en parallèle avec le modele de solow

4.1.1. ce modele dit que grâce a l'accumulation du K et de la croissance les génération futures seront plus riche et pourront mieux gérer le changement climatique

4.1.1.1. cela passe par une évaluation économique pour avoir un niveau de polution optimale une externalités qui doit être internais et rentrer dans le cadre et régle de décision eco

4.1.1.1.1. cela grâce a AVA avec Cout et avantage induit par le changement climatique et cout et avantage lie a la lute contre le changement climatique

5. deux concept du DD

5.1. Soutenabilite faible

5.1.1. les néoclassiques(K naturel facteur de production comme un autre patrimoine naturel équivalent au future sans diminuer)

5.1.1.1. non décroissance dans le temps du bien être

5.1.1.1.1. stock de K actuelle(utile au bien être)= stock de capital future

5.1.2. les solution pour le climat

5.1.2.1. nordhaus 1977 best illustration

5.2. Soutenabilite forte

6. pilier du DD=ecologique sociale équitable vivable durable et économique

6.1. bien environnementaux(offre et demande croissante, bien commun, pas toujours de prix, bien de prod et de conso finale , bien produit par des mecs qui échappent a l'homme

7. politique climatique(instruire,echelle,result)

7.1. politique réglementaires

7.1.1. pas des instruments économique

7.1.2. réglementation utile pour les risques et irréversibiltes

7.1.3. norme pas incitative

7.1.4. international difficile de mettre en place des réglementation

7.1.5. exemple de réussite protocole de montreal

7.2. taxes environementaux(obj de redistribution =recette fiscale /nv suffis pour mdif comportement pour atteindre l'obj environn =incitation pour prod et cons dc double bénéf

7.2.1. pollueurs payeur Pigou 1932

7.2.1.1. prendre en compte les effect externe négatif de la pollution avec un système de taxe pigouvienne augmenter par la taxe cout de pro des acti polluantes pour stopper les rendements privées donc augment de la satisfaction des agents eco affectes par la pollution

7.2.1.1.1. mais pénalisent entre villeil et pb nv de la taxe et relevant des impôts dc états, pb de versement du produit de taxe pour une pollution diffuse (réchauffement climatique)

7.3. permis d'émission

7.3.1. Ronald Coase conteste l'analyse de pigou

7.3.1.1. Pour lui si les droits de propriété sont bien définie et sans coup de transac le marches peut gérer les externalités

7.3.1.1.1. et pour les bien inaproprie qualité de l'air il faut déterminer des droit de propriété pas sur la ressources mais sur son droits d'usage et de pollution dc pas de couts pour la mise en service et adapte au cout de dépollution

8. taxe carbone et justice sociale

8.1. france 20 ans de blocage et d'échec

8.1.1. TGAP étendue en 2000 pour les entreprises

8.1.1.1. avec une efficacité écologique faible ( exemptions de certaines entre pour la taille et taxe sur l'électricité sans prise en compte du contenue en carbone

8.1.1.1.1. Justice sociale =menage pas concerne seule les grandes entreprises

8.1.2. Taxe carbone sur les produits énergétiques 2009

8.1.2.1. avec encore une efficacité écologique faible 17 euros le tonne plutôt que 32 recommandé par la commission

8.1.2.1.1. Justice sociale forte =redistribution de revenue au 3 premier décile sur la base du revenue et de la zone d'habitation

8.1.3. Contribution climat énergie 2013(taxe intérieure de conso sur les prod energ

8.1.3.1. avec une efficacité écologique faible initialement mais rapidement croissante

8.1.3.1.1. Justice sociale faible=fiscalité socialement régressive

8.2. Justice sociale

8.2.1. inégalité verticales (taxe carbone qui pose sur les ménages les + modestes dc frein a l'accessibilité sociale

8.2.1.1. dc Audrey Berry et Eloi Laurent proposent deux outils de compensation des inégalités lie a la taxe carbone une prime climat pour les 60% des ménages les plus modestes (sous forme de credit d'impôt)

8.2.2. inégalité horizontales(l'impact taxe carbone pour un même niveau de niveaux dépend de critères comme la localisation du logement et sa taille

8.2.2.1. Un cheque énergie de 250 euros par an pour les 30 % des ménages les plus modestes contre la précarité énergétique

8.3. cette taxe pour être appliquer doit repondre a l'égalite devant l'impôt et justifier des dérogations a cette égalité en fonction des obj visées

8.3.1. selon les auteurs la redistribution de cette taxe sous forme de versement monétaire cibles ou uniforme permet l'acceptabilité politique plus facile contrairement a la baisse de la fiscalité du l ou k

8.4. engagement non respectée avec les pollution diffuses qui crée un écart

8.4.1. fait de lutter contre les émission de GES centralisée (entreprise) et celle diffuses (transport,logement) crée cette écart entre l'annonce et la réalité des émission en fr